Soirée BDSM : organisation, déroulement et conseils

Malgré le fait qu’un grand nombre de personnes soient intéressés par l’univers BDSM, plusieurs stéréotypes et préjugés parfois mal fondés les empêchent souvent de se lancer en participant à au moins une soirée organisée sur ce thème.  Comment se déroule véritablement les soirées BDSM ? Avons-nous raison ou tort de redouter ce type de rencontre ?

femme attache sm

Quel est le profil des personnes admises dans une soirée BDSM?

Le premier critère à remplir pour être admis dans une soirée BDSM, c’est d’avoir plus de 18 ans. En gros, il faut être majeur. Par contre, on y retrouve les personnes de profils très diversifiés, de différentes classes sociales, de différentes tranches d’âge, de professions diverses et bien sûr de sexes différents.

C’est en général pour rompre avec la routine du quotidien et pour pimenter le cours de leur vie avec de nouvelles aventures plus excitantes que la plupart des personnes décident souvent de fréquenter les milieux où la culture BDSM est vénérée. C’est ce qui justifie le fait que la plupart d’entre eux soient des adultes âgés de 25 à 65 ans. C’est aussi vrai qu’il y en a des personnes qui sont vraiment fascinées par les rôles de soumission ou de domination qui caractérisent la pratique BDSM. Mais en général, le nombre des jeunes et des personnes du troisième âge qui fréquentent ce type de soirée est moins grand que celui des adultes qui y vont.

Entrer dans un club BDSM suppose qu’on assume pleinement son identité et des penchants sexuels. Car les personnes qui vous voient entrer dans ce milieu déduisent facilement que vous êtes adepte des pratiques BDSM. C’est pourquoi il est nécessaire de bien réfléchir avant de se lancer. Et les personnes adultes et intelligentes sont celles qui soient le mieux indiquées pour murir leur réflexion avant de se lancer. Par contre, si vous rencontrez dans ce milieu un jeune, il y a de fortes chances qu’il soit juste venu pour par curiosité pour accompagner une autre personne.

Avant d’entrer dans une soirée BDSM, il est fortement recommandé de vous défaire de votre opinion personnelle à propos de la vie sexuelle idéale selon vous. Vous ne devez juger personne sous aucun prétexte. Les désirs et les habitudes sexuelles sont aussi variés qu’il existe de personnes. Chacun a ses propres fantasmes. Tout ce que vous avez à faire, c’est de tout simplement discuter avec eux pour mieux apprendre et comprendre ce nouveau monde.

Structuration et organisation des soirées BDSM

Déjà, il faudrait bien qu’on soit claire là-dessus : les soirées BDSM ne sont pas le lieu des orgies, partouzes de groupe où un grand nombre de personnes font tous l’amour dans une même pièce. Non c’est n’est pas de ça qu’il s’agit. Les rencontres thématiques sont plutôt des espaces d’échange et de partage où chacun parle de ses fantasmes et de ses envies. Ce sont des moments de discussions et échanges d’expériences. Ainsi, la structuration d’une soirée BDSM peut varier d’une rencontre à une autre. Il n’y a pas un plan fixe.

Plusieurs scénarios peuvent être représentés lors de ce type de soirée. On peut décider pour une rencontre de mettre l’accent sur l’attitude de domination et pour une autre soirée ça sera autour de la soumission. Tous ces programmes sont pensés et annoncés à l’avance. Ils sont sous la supervision d’un Master qui joue le rôle de modèle.

Pour participer ou prendre part aux différentes scènes, cela dépendra de votre propre et libre arbitre. Personne ne vous obligera jamais à participer. Libre à vous décider si vous souhaitez ou pas partager l’expérience. Vous avez aussi la liberté de faire les choses à votre rythme. Aucune performance standard n’est imposée.

Femme sado maso

Pratique-t-on le sexe dans un club BDSM ?

Vous serez toujours informé avant d’entrer dans une soirée BDSM s’il y aura des pratiques plus poussées ou plus osées. Les scénarios représentés sur la scène même s’ils sont très réussis et très excitants, ne sont en général pas souvent sincères. Ce sont de simples représentations des pratiques qui se font dans la culture BDSM. Pas de sexe proprement dit.

Peut-on faire l’amour dans un club BDSM ? il n’est pas exclu qu’après des échanges et des partages avec des personnes autour de vous lors de ces soirées, surtout après avoir regardé les différentes scènes représentées, que l’envie d’essayer ou d’aller plus loin vous prenne. Pour vous permettre donc d’être le mieux à l’aise dans ce genre de situation, des espaces isolés et bien adaptés sont souvent apprêtés pour laisser libre court à vos désirs et envies.

Personne ne vous mettra jamais la pression pour coucher avec lui dans ce genre de soirée. Si quelque chose de ce genre se produit, il sera juste le résultat d’un désir mutuel survenu après des échanges conviviaux.

Les avantages des soirées BDSM

L’un des avantages les plus marquants dont pourrait bénéficier une nouvelle personne qui commence à peine à fréquenter ce type de soirée BDSM est la totale liberté de parler sans tabou de ses penchants et fantasmes sexuels sans avoir peur d’être jugée par les autres. En plus, dans ces soirées, elle augmente grandement ses chances de rencontrer une personne avec qui elle partage les mêmes valeurs.

Vous avez la liberté de parler de tout et de rien dans ce genre de soirée. Ce n’est pas seulement les sujets tournant autour du sexe qui sont acceptés. Vous pouvez vous faire de bons et vrais amis qu’ils soient expérimentés ou pas dans l’univers BDSM. Soyez libre d’y aller pour faire de belles rencontres. Laissez libre court à votre curiosité.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser les clubs BDSM comme lieu de rendez-vous avec une personne que vous rencontrez pour la première fois, après vos échanges sur internet sur un site BDSM. Il y a beaucoup de monde et le cadre est idéal pour stimuler des échanges libres entre les personnes.

Protection de l’identité personnelle lors des soirées BDSM

La protection de l’identité des visiteurs est un point sur lequel les organisateurs des soirées BDSM ne badinent pas. Il est strictement interdit de prendre des photos ou des videos. Pour aller plus loin, on donne la possibilité aux participants d’utiliser des noms spéciaux lors de ces rencontres. Ils peuvent donc garder secret leurs vrais noms et rester ainsi dans l’anonymat le plus total s’ils le souhaitent.

Les photographes professionnels dans ces rencontres ne sont autorisés qu’à filmer et à immortaliser les différentes scènes représentées par les acteurs. Ils n’ont pas le droit de filmer les participants qui sont dans la salle. Sauf si une personne en particulier leur en fait la demande.

Comme vous l’avez probablement compris au cours de la lecture de cet article, les soirées BDSM sont loin d’être ce que l’opinion public pense. Les événements BDSM sont de vrais lieux de rencontres, de partages d’expériences, de communication entre personnes courtoises. Vous pouvez y avoir des rapports intimes si l’envie vous prend et si vous êtes consentant. Mais vous n’aurez jamais de problèmes de harcèlement ou de violence dans ce genre de club BDSM. Les organisateurs sont très vigilants et les règles de sécurité sont très respectées.

Aucun commentaire posté

      Laisser un commentaire

      BDSM-rencontre