Piétinement : découvrez cette pratique BDSM

Talons hauts ou bottes, voilà les outils d’une bonne maîtresse. Messieurs, en position, nous allons parler du piétinement… Je suis sûre que vous serez attentifs.

TALONS

Le piétinement : en quoi consiste cette pratique BDSM ?

Il suffit parfois de l’imaginer pour en avoir tout le bénéfice, et, dans ce cas-là, pas besoin de partenaire. Sinon, le piétinement… ben… c’est le piétinement, quelqu’un qui marche sur un autre. L’esclave se sent humilié et le maître supérieur. Une pratique fétichiste assez peu dangereuse finalement, si on sait être raisonnable.

Il n’y a pas de règles fixes, mais généralement, les hommes sont dominés, et, par déduction, les femmes dominantes. Beaucoup d’hommes demandent d’ailleurs à ce que la maitresse portant des talons aiguilles ou des bottes.

Il existe une pratique fétichiste assez ressemblante (macrophilie), la confondre n’est pas très grave, mais il faut bien comprendre de quoi on parle. Pour mieux comprendre cette distinction, il faut la définir. La macrophilie est le fait de regarder le corps de son partenaire d’en bas, il a l’air beaucoup plus grand qu’en réalité.

Parfois, cela peut sembler flou, mais sachez qu’aucune de ces pratiques ne sont interdites par loi. Mais si elles se ressemblent, elles ne sont pas les mêmes et c’est ce qu’il faut retenir. Cependant, le piétinement est un fétichisme des pieds, tout comme la macrophilie. Certaines adeptes arrivent à lier les deux, mais les idées sont tout de même assez différentes.

Comment pratiquer le piétinement en toute sécurité ?

Les problèmes que peuvent engendrer la pratique du piétinement sont :

  • Plaies
  • Blessures internes à la suite de pressions trop fortes
  • Fellures ou fractures
  • Circulation sanguine interrompue
  • Asphyxie

Pour limiter au maximum ces répercussions, veillez à bien suivre les conseils ci-dessous quand vous pratiquez le piétinement. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’experts sur les tchat SM.

Se connaître est primordial

Connaissez-vous et surtout, si votre compagnon ne vous connait pas bien, faites-en sorte qu’il vous connaisse. Commencez par des zones peu dangereuses, bras, jambes, etc. Il vaut mieux prendre le plus de précautions surtout pour les débutants… mais ne marchez jamais sur les zones vitales telles que l’abdomens ou les reins !

Prendre son temps

Comme un sportif ne débute jamais sa carrière par les jeux olympiques, un débutant en BDSM ne fait les mêmes choses qu’un professionnel. Soyez conscient de vos lacunes et allez-y progressivement.

T’as l‘mot de passe.

Comme pour toutes les autres pratiques BDSM, un mot de passe est nécessaire, choisissez-le bien. Il sera utiliser par le partenaire pour tout stopper en urgence.

Faites-le assis

C’est surtout valable pour les débutants car le poids de votre corps ne sera pas là pour accentuer le piétinement et vous pourrez alors découvrir cette pratique dans des conditions de sécurité améliorées.

Se tenir à quelque chose

Si vous vous accrochez, assurez-vous que ce sur quoi vous vous tenez est solide et que vous pourrez rester facilement en équilibre dessus. Le piétinement une pratique pour prendre du plaisir et non pas pour se blesser.

Aucun commentaire posté

      Laisser un commentaire

      BDSM-rencontre