Moneymiss : qui sont-elles, où les rencontrer et comment se comporter ?

De nombreux moneyslaves éprouvent le désir de rencontrer une moneymiss. Ces hommes recherchent des maitresses dominantes pour être leurs esclaves financiers. Dans cette article, vous trouverez toutes les informations nécessaires à propos des moneymiss.

Moneymiss

Où pouvez-vous trouver une moneymiss ?

Avec le développement de la technologie et surtout d’internet, il est facile de trouver une moneymiss. En effet, un grand nombre de sites vous proposent des services pour rencontrer une moneymiss.

Le première solution pour en trouver rapidement est de s’inscrire sur un site de rencontre SM. Vous trouverez des milliers moneymiss à la recherche d’un moneyslave. Il faut juste choisir le bon site pour ne pas perdre de temps. Vous pouvez notre classement des sites SM.

La deuxième solution sont les sites d’annonces BDSM. Ils sont ouverts au grand public et tout le monde peut y poster des annonces. Vous pouvez d’ailleurs les consulter sur cette page : annonce de moneymiss. Cela peut paraître intéressant, mais nous vous le déconseillons, parce que nous n’avons aucune certitude des aptitudes et du professionnalisme de ces dernières.

Les vraies moneymiss disposent d’outils pour optimiser l’éducation du moneyslave. Elles maîtrisent le sujet et sont sur les meilleures plateformes dont les fonctions leur permettent d’être en contact avec l’esclave. Les sites de dominations les plus rependus sont en majorité équipés d’un système d’appel vidéo pour permettre une optimisation des échanges entre dominantes et dominés. C’est pourquoi nous vous recommandons la première solution.

Comment se définit la relation moneymiss/moneyslave ?

La relation moneymiss/moneyslave est très souvent unilatérale. Le moneyslave travaille pour financer le moindre des désirs de la maîtresse sans espérer une quelconque récompense. Il est rare que l’esclave reçoive quoique ce soit de la part de la moneymiss. Si cela arrivait, il pourrait s’agir d’une rencontre ou de vêtements usés. Elle a la main mise sur les sentiments de l’esclave et le contrôle. Elle fournit peu d’efforts, mais cela est drôlement efficace pour garder l’esclave sous contrôle.

Ce type de relation se termine souvent par la ruine de l’esclave qui épuise toutes ses ressources financières à force de chercher à satisfaire le luxe de sa maîtresse. Lorsque l’esclave sera à bout de moyens financiers, la maîtresse se défait simplement de ce dernier.

Comme tout malade, il n’est pas facile pour l’esclave de se diagnostiquer. Même s’il se retrouve exposé à des preuves de cette dépendance, il se justifiera ou niera tout en bloc.

Quelles sont les attentes d’une moneymiss ?

Les attentes d’une moneymiss (maitresse d’argent) sont nombreuses et l’esclave doit faire le nécessaire pour satisfaire le moindre de ses besoins. De façon générale, l’esclave doit s’assurer que sa maîtresse est heureuse et qu’elle est de bonne humeur. Spécifiquement, trois choses doivent être satisfaites. Il s’agit de la loyauté, la soumission totale et surtout la donation d’argent. Finalement, l’esclave monétaire doit être prêt à la couvrir de cadeaux, l’amener manger dans les restaurants chics. Il est évident que tout ce que l’esclave doit faire dans la relation est simplement d’ouvrir son portefeuille et de dépenser pour le plaisir de sa maîtresse d’argent.

La relation des maîtresses-esclaves évolue très souvent d’une relation classique de domination vers une relation de domination basé sur l’esclavage monétaire. En effet, les maîtresses mettent en place un système de chantage des esclaves basé sur leur exposition. Ces derniers sont donc contraints à payer certaines sommes dès les premières semaines de leur programme. Mais n’ayez crainte ! Vous pouvez tout arrêter à tout moment si vous ne vous en sortez plus. Un mot de sécurité est défini et marque un stop aux activités de la moneymiss.

Lorsque la relation moneymiss/moneyslave est très évoluée, l’esclave va jusqu’à mettre en place un système de virement automatique. L’argent est donc transféré régulièrement à la maîtresse. Lorsque l’esclave est une personne riche, il est fréquent qu’il émette une carte crédit au nom de la moneymiss. Cette dernière se sert de cette carte pour réaliser tous ses achats et financer son luxe. Elle peut également vous obliger à lui acheter tous les objets et biens matériels qu’elle désire. Qu’il s’agisse du dernier sac de grandes marques, d’un téléphone ou même d’une montre, vous assurez tout.

Est-il possible de rencontrer sa moneymiss ?

Être esclave ne vous donne aucun droit vis-à-vis de votre moneymiss. C’est une relation unilatérale. Tout ce que vous aurez le droit de faire, c’est d’obéir au moindre de ses désirs. Elle vous contactera éventuellement par message texte ou par appel vidéo. Généralement, elle n’aura aucun contact physique avec vous, mais fera de vous un bon esclave. Elle vous éduquera à être un bon esclave. Elle vous exploitera et vous humiliera chaque fois qu’elle en a l’occasion. Elle fera de vous ce qu’elle désire jusqu’à ce qu’elle soit satisfaite.

Enlevez de votre esprit que vous pourriez un jour avoir des expériences érotiques avec elle à part si elle le désire. Obtenir un rendez-vous avec une vraie moneymiss est difficile mais pas irréalisable. A vous d’être l’esclave parfait pour qu’elle puisse penser vous récompenser un jour…

Comment satisfaire une moneymiss ?

Pour satisfaire une moneymiss, il faut être sous sa dominance et s’engager à payer à cette dernière une certaine somme. Cette activité est cadrée par un contrat dans lequel la fréquence de paiement et la somme sont notifiées. Il existe également le contrat dans lequel l’esclave paye à la demande de la moneymiss. Un autre type de contrat est celui dans lequel l’esclave est supposé accompagner la maîtresse dans ses courses et payer toutes ses factures.

Ce dernier porte tous les sacs de sa maîtresse. Il a également la possibilité de remettre ses cartes de crédit à la maîtresse ou juste lui envoyer ses informations bancaires de paiement. Mais la domination peut aller encore plus loin.

Certains esclaves ne disposent plus d’aucune liberté quant à leurs propres dépenses. Toutes les dépenses qu’ils effectuent doivent être autorisées par la moneymiss. Dans des cas extrêmes, les biens matériels peuvent être impliqués. Le moneyslave peut transférer tous ses biens au nom de la maîtresse et cela est légalisé devant un notaire. En fonctions des fantasmes de l’esclave, des conditions peuvent être ajoutées au contrat.

La vie de l’esclave est entièrement dédiée au bien-être de la maîtresse monétaire. Il doit dépasser ses limites pour faire plaisir à sa maîtresse. L’esclave financier doit remuer ciel et terre pour trouver l’argent à envoyer à sa maîtresse. S’il a la possibilité de faire des prêts ou d’accumuler les emplois, il le fait tant que cela satisfait sa maîtresse. Si la maîtresse y consent, ce dernier peut lui emprunter de l’argent.

Tout abandonner pour une moneymiss

Le but de l’esclave est de plaire à sa maîtresse en satisfaisant à ses besoins financiers. L’esclave fera tout pour rester dans les bonnes grâces de sa maîtresse. Le plus important à ces yeux est l’amour et la considération de sa maîtresse.

Dans ce type de relation, l’esclave est considéré comme inférieur à la maîtresse, il se fait dominer. La maîtresse peut se servir de l’esclave pour se faire une petite fortune sans que cela ne gêne ce dernier. Son plaisir réside justement dans le fait d’être exploité.

L’esclave travaille dur pour financer le luxe de la maîtresse. L’esclave ne réclame généralement rien d’autre que le sentiment d’être aimé par sa maîtresse. Mais très souvent, l’esclave n’est jamais sûr des sentiments de la maîtresse, mais ne renonce pas à l’idée de lui faire plaisir en s’assurant de toujours faire les versements.

La majorité des esclaves sacrifie leurs propres besoins pour satisfaire leur maîtresse. Il en tire un certain plaisir sexuel inexplicable. Il est prêt à signer des accords, faire du chantage et se mettre en danger pour satisfaire la maîtresse et maintenir son amour.

Comme dans toute relation, l’un des partenaires finit par perdre de l’intérêt pour l’autre. Dans ce cas présent, la maîtresse peut se fatiguer de son esclave et finalement refuser les paiements de ce dernier. Si cela arrivait, la maîtresse pourrait se retourner contre lui et le faire chanter. Mais étrangement, l’esclave ne s’en soucie pas. Il ne s’inquiète pas que la maîtresse l’expose sur internet.

Durant la relation, la maîtresse d’argent prend totalement le contrôle des finances de l’esclave. Elle s’en va avec pratiquement tous les biens de l’esclave et ne lui laisse que le minimum pour survivre. Elle peut aller plus loin et s’en aller avec des pièces d’identité de l’esclave.

Aucun commentaire posté

Laisser un commentaire

BDSM-rencontre