Séance BDSM : définition, durée et conseils pour la 1ère fois

Si vous vous intéressez au BDSM, vous rencontrerez tôt ou tard le mot séance BDSM. Vous l’avez soit lu, soit entendu parler, soit les deux. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Qui est concerné ? Y a-t-il des exceptions ? Et combien de temps dure une séance ? Pourquoi bien communiquer avant une première séance BDSM ? Comment préserver la sécurité des participants lors d’une session BDSM ? Pour le savoir, lisez la suite de cet article.

séance bdsm

Qu’est-ce qu’une séance BDSM ?

Une session BDSM, ou session BDSM, est un moment où les participants s’engagent dans une variété d’activités BDSM qui sont généralement associées à des pratiques sexuelles. L’activité peut varier de légère à intense, selon les préférences des participants.

Certaines séances BDSM impliquent la servitude et la discipline, la domination et la soumission, le sadisme et le masochisme, ou une combinaison de ceux-ci. La session BDSM peut également être simplement appelée « la scène ».

Un nombre quelconque de personnes peuvent assister à une séance BDSM. Avant le début de la séance, la partie dominante réfléchit généralement à l’ordre des événements. Que veut-elle faire ? Où faut-il mettre l’accent ? Quelle douleur le soumis doit-elle endurer ? Bien entendu, il est toujours possible d’improviser, par exemple si le soumis est exceptionnellement espiègle.

séance bdsm

La durée d’une séance BDSM

Une séance BDSM commence lorsque les deux parties sont d’accord. Cela peut se produire lors d’une conversation ou par un échange d’informations sur leurs désirs à l’avance. Il n’est pas rare qu’une personne demande une activité particulière avant même de rencontrer son partenaire pour la première fois.

Il n’y a ainsi pas de réponse universelle à cette question. Cela dépend du type de BDSM pratiqué. Par exemple, certaines personnes peuvent commencer une session par une humiliation orale avant tout contact physique, tandis que d’autres peuvent commencer par une légère fessée.

Dans la plupart des cas, une séance BDSM commence par la mise en place du collier et se termine par son retrait. Certaines séances commencent par une inclinaison et un hommage à la personne dominatrice. Par exemple, en embrassant les pieds. Les soumis coquins peuvent également mettre le collier et voir ce qui se passe. Ils peuvent aussi présenter la cravache à leur maître dans l’intention d’obtenir une punition.

Une session est un cadre limité dans le temps dans lequel les activités BDSM sont vécues et expérimentées, chaque participant assumant un rôle spécifique. Bien entendu, vous avez la possibilité de déterminer vous-même la durée de cette période. La personne dominante fixe généralement le moment. Elle peut aussi choisir d’arrêter la séance.

Bien entendu, si la partie soumise le demande respectueusement, elle peut également mettre fin à une session ou la commencer. Une personne dominatrice expérimentée, quant à elle, saura reconnaître quand son soumis ou son esclave aura atteint ses limites et prendra l’initiative de mettre fin à la séance.

séance bdsm

Pourquoi une contrainte de temps est-elle utile lors d’une séance BDSM ?

Peu de couples maintiennent une relation BDSM non-stop. C’est-à-dire une relation BDSM perpétuelle qui est active sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une séance BDSM peut être plus agréable s’il y a une contrainte de temps. L’une des raisons les plus importantes est que cela permet aux participants de se concentrer sur le moment et de s’amuser sans distraction. Cela aide également à créer un sentiment d’urgence, ce qui peut rendre l’expérience plus intense. La contrainte de temps peut également aider à garder une ambiance légère et ludique, ce qui est une partie importante du BDSM.

Une séance BDSM aide donc à distinguer l’aspect BDSM de la vie du reste. C’est pourquoi nous recommandons aux novices de porter un signe distinctif pendant la séance comme un collier SM. Cela permet une séparation distincte. C’est plus crucial pour le côté soumis que pour le côté dominant.

Pourquoi bien communiquer avant une première séance BDSM ?

La première séance BDSM peut être un peu intimidante. Il est important de savoir dans quoi vous vous embarquez et de communiquer bien avant le début de la séance.

Lorsque vous êtes sur le point d’avoir votre première séance BDSM, il est important de parler de la façon dont vous voulez que ça se passe. S’il y a quelque chose que vous n’aimez pas, il est préférable de le dire avant le début de la session. Vous devez également parler du type de douleur ou de plaisir que vous souhaitez pendant la séance et du type de limites que vous souhaitez fixer pour vous et votre partenaire.

La communication est essentielle lorsqu’il s’agit de séances BDSM, car elles peuvent parfois être intenses et accablantes. Il est important que les deux partenaires (ou les trois si vous pratiquez en groupe) se sentent suffisamment à l’aise l’un avec l’autre pour pouvoir exprimer leurs besoins.

séance bdsm

Comment préserver la sécurité des participants lors d’une session BDSM ?

Respecter l’acronyme SSC

Une séance BDSM sûre, saine et consensuelle est un must pour toute relation saine. L’acronyme SSC représente trois mots essentiels à l’expérience du BDSM. Sûr signifie que quelqu’un ne peut jamais être blessé physiquement ou émotionnellement pendant la scène. ”Saine” signifie qu’une personne ne perdra pas le contrôle d’elle-même. Le mot consentement signifie être en accord avec les désirs d’un autre pour quelque chose et ne pas être contraint à des choses que quelqu’un d’autre veut.

Mettre en place un mot d’arrêt (de sécurité)

Il est important d’utiliser un mot d’arrêt BDSM avec votre partenaire pour éviter toute situation inconfortable. C’est un mot ou une phrase que le soumis peut utiliser pour arrêter la scène. C’est une façon de s’assurer qu’il n’y est pas de malentendu et que tout le monde part en bons termes.

Le mot de sécurité est quelque chose que la personne soumise doit toujours utiliser pendant le séance afin de savoir quand il est temps d’arrêter. Le mot de sécurité est une partie importante du BDSM car il peut aider à prévenir les blessures, les traumatismes et les abus sexuels.

Aucun commentaire posté

Laisser un commentaire

BDSM-rencontre