Facesitting : tout savoir sur cette pratique et nos conseils !

Le domaine des fantasmes, des plaisirs et des jeux sexuels est tellement complexe et varié. Le facesitting est souvent utilisé par les adeptes de la domination dans les relations BDSM. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le facesitting !

femme sexy

Qu’est-ce que le Facesitting

Très récemment, la pratique du facesitting a commencé à intéresser beaucoup de monde et les gens ont de plus en plus commencé à chercher à savoir à quoi cela consiste. C’est un sous-domaine de la culture BDSM. En d’autres termes, un des deux acteurs prend la position assise sur la face de son partenaire et lui procure une satisfaction orale. C’est en humiliant son vis-à-vis que le partenaire dominant éprouve du plaisir.

La culture du Facesitting se divise en trois catégories :

  1. Le facesitting en position face à face : parfait pour pratiquer le sexe oral. Cette position donne à la fille un contrôle sur le niveau de pénétration de la langue de son partenaire dans son orifice vaginal. En plus, elle a grâce à cette position le loisir de fixer l’homme droit dans les yeux pour l’humilier d’avantage et en éprouver plus de plaisir. Les rôles peuvent être inversés et c’est l’homme dans ce cas qui pratiquera le facesitting sur la femme en la regardant droit dans les yeux pour éprouver la même satisfaction.
  2. Le facesitting sur le côté : dans ce cas, le dominant s’assoit sur la face du dominé en gardant une position latérale qui lui permet de garder les yeux sur son sujet pour observer ses réactions. Il peut aussi choisir de regarder ailleurs.
  3. Le facesitting concentré sur l’anus : ici, le dominant s’assoie sur la face de l’homme et s’assure de bien placer son anus sur la bouche de l’homme. Elle peut décider de péter directement sur sa bouche afin que tous les gaz soient rejetés sur la bouche de l’homme.

Dans cette pratique, c’est la femme qui adopte le plus souvent la position de dominante et l’homme celle de dominé. Car ce dernier est plus apte à gérer le poids de l’autre sur son visage. Mais il y a aussi des cas d’exceptions où l’homme contraint la femme à prendre la position de dominée.

Comment pratiquer le facesitting sans courir le risque de faire mal à l’homme ?

La meilleure façon de pratiquer le facesitting, c’est de s’assurer au préalable d’avoir l’autorisation et de s’accorder sur tous les paramètres avec le partenaire sur qui il sera pratiqué. Il existe des hommes libres d’esprit et sans apriori qui acceptent volontiers de faire du facesitting sur leur partenaire sans pour autant être des adeptes de la culture du fétichisme. Ils fantasment sur l’idée de laisser une femme s’assoir sur leur visage en lingerie sexy

On peut aussi pratiquer de manière forcée le facesitting sur un sujet. Mais cette façon de faire est surtout acceptée dans la culture BDSM. Certaines autres pratiques tels que l’asphyxie érotique ou le piétinement sont souvent ajoutées au facesitting forcé. Cette méthode est beaucoup plus recommandée aux initiés dans la culture BDSM. Pour les novices, il est préférable d’opter pour une pratique moins compliquée et au fur et à mesure que l’expérience sera acquise, ils pourront aller vers des techniques plus brutales.

N’oubliez pas pendant la pratique du facesitting de contrôler l’approvisionnement en air et oxygène du partenaire dominé. Il est vrai qu’étouffer légèrement leur partenaire excite certaines personnes. Ce petit plus ajoute de l’enjeu à la partie. C’est en sentant l’odeur, en goutant et en ressentant la chaleur de la peau de l’autre que le partenaire dominé éprouve du plaisir et le partenaire qui domine éprouve lui du plaisir en dominant l’autre.

Une des mesures les plus importantes à observer dans la pratique du facesitting, c’est de ne jamais introduire sa langue dans le vagin après l’avoir introduite dans l’anus, de peur de provoquer des infections après avoir transféré les bactéries présentes dans l’intestin vers le vagin. Il est recommandé de ne caresser qu’un seul orifice à la fois et de nettoyer sa bouche avant de passer à un autre.

femme sexy

Les différentes positions sexuelles en facesitting

Dans cette partie, nous allons vous indiquer les différentes positions à adopter lors d’un facesitting sur votre partenaire. La maitrise de ces deux positions n’exige pas de vous un QI développé. Car elles ne sont pas nombreuses et sont faciles à appliquer.

La position Cavalière

Elle ressemble beaucoup à celle qu’adopte une personne assise sur un cheval. Ici, la fille s’assoie et met en contact toutes ses parties intimes sur la face de l’homme. Pour qu’il y ait une pénétration profonde de la langue de l’homme dans l’orifice de la femme, il est préférable de le pratiquer sur un support bien lisse.

Les bienfaits et les bénéfices de cette posture sont : le dominant ou la fille maitrise la situation et contrôle tout. Le dominé a aussi dans cette posture la possibilité d’entreprendre beaucoup d’actions pour apporter un max de satisfaction à la femme. En ce qui concerne les inconvénients, cette position peut épuiser rapidement la femme et lui causer des douleurs des reins.

La position 69

Un autre bon exemple de la façon de s’asseoir correctement sur le visage d’un homme, que nous avons emprunté à la position populaire 69. Certes, ici, vous serez tous les deux impliqués dans des actions actives. Cependant, certains partenaires veulent toujours remercier leur «mâle» pour leur affection.

La position 69 est une autre forme de facesitting qui permet à la femme de garder de manière convenable la position assise sur la face de l’homme. Cette posture permet aux deux partenaires d’adopter des rôles actifs dans la partie.

Le facesitting en position 69 est idéal si vous n’êtes pas trop apte physiquement. Car elle est moins engageante et moins exigeante sur le plan physique. Par contre, ce privilège d’exhiber si pleinement ses parties intime à son homme n’est pas à la portée de toutes les femmes.

Aucun commentaire posté

Laisser un commentaire

BDSM-rencontre